Origines


Avant le XVIe siècle, on sait peu de choses de cette commune, en partie terre d'Empire et ne relevant pas de la châtellenie de Lille. Très longtemps pays uniquement rural, des plans du XVIIIe siècle montrent Mons-en-Barœul comme un petit village sans église avec des censes éparses le long du grand chemin de Lille à Roubaix. Elle est ancienne dépendance de Fives. En 1844, Mons devint une paroisse à part entière, c'est à cette époque que l'Eglise Saint-Pierre est édifiée. Après la seconde guerre mondiale, la ville connut de profonds changements avec, d'une part, l'édification du lotissement des Sarts entre 1954 et 1959, et d'autre part l'établissement d'une ZUP, aménagée sur 80 hectares du territoire communal, et dont les premiers immeubles virent le jour en 1965.



Quel paysage étonnant que l’ensemble de ces champs. Ci-dessus, la vue est prise du fort de Mons dans les années 50. On a peine à imaginer un tel espace tant l’urbanisation a modifié cet endroit en moins d’un demi siècle. Dans cette plaine furent découvertes en 1978 des traces de campements gaulois.


Dans le livre que nous avons co-écrit, en l'an 2000, " Monsen-Barœul du village à la ville " le premier chapitre est consacré à ces origines. Malheureusement épuisé, on peut le trouver assez régulièrement en vente sur certains sites et aussi dans quelques bibliothèques.  
Jacques Desbarbieux, président fondateur de l'AHM, vice-président d'Eugénies.